Gestion du patrimoine - L'intérêt de l'OBO, ou rachat par soi-même

Gestion du patrimoineL'intérêt de l'OBO, ou rachat par soi-même

David Paitraud
| 27.03.2017

Avec l'arrivée des SPFPL, un nouveau mode d'OBO (owner buy out) s'offre aux pharmaciens. Cette opération de « rachat par soi-même » présente plusieurs avantages financiers et fiscaux. Séduisante, elle est néanmoins délicate et impose une analyse rigoureuse de la situation.

  • Gestion du patrimoine - L'intérêt de l'OBO, ou rachat par soi-même-1

Le sujet peut paraître complexe, mais il mérite qu'on s'y intéresse car il concerne étroitement les sociétés de pharmacie. L'OBO (owner buy out) est une opération permettant le rachat d'une société par soi-même. Autrement dit, la société est reprise par le propriétaire lui-même via une SEL ou une SPFPL. L'objectif principal est de sécuriser le patrimoine privé en récupérant une partie de la capitalisation, sans céder l'entreprise à un tiers. « Dans les situations les plus...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Le tour de France des pharmacies - Étape à La Teste-de-Buch-0

Le tour de France des pharmacies Étape à La Teste-de-Buch

Troisième étape de notre tour de France des pharmacies, la pharmacie du Pyla, à La Teste-de-Buch, sur le bassin d'Arcachon. Pendant tout le mois d’août, nous vous proposons en effet de sillonner les routes de France pour aller à la rencontre de confrères pour qui l’été n’est pas synonyme de repos. Commenter

Partenaires