Vers une prescription préventive ?  Abonné

Publié le 01/07/2013

La prévention du cancer du sein peut reposer sur une mastectomie complète (une actualité récente a mis en exergue cette stratégie). Mais d’autres pistes sont explorées. Ainsi, une étude ayant inclus plus de 83 000 femmes à haut ou moyen risque de cancer du sein, suivies sur plus de 5 ans, suggère qu’un traitement par un modulateur sélectif des récepteurs aux estrogènes (tamoxifène, raloxifène, etc.) réduirait de près de 40 % l’incidence du cancer du sein estrogénodépendant - au prix d’une augmentation du risque d’événements thromboemboliques.


Source : Le Quotidien du Pharmacien: 3020