Une iatrogénie réduite  Abonné

Par
Nicolas Tourneur -
Publié le 18/06/2018

Réactions aiguës. L’usage de cannabinoïdes peut induire des troubles psychiques et mnésiques Une faible réduction de l’activité psychomotrice persiste jusqu'à 24 heures après l'administration de THC. Son également décrits : sécheresse de la bouche, myorelaxation, tachycardie, hypotension orthostatique avec vertiges, céphalées. Ces effets cèdent à la poursuite du traitement. Étant dose-dépendants, il est conseillé d’augmenter progressivement la posologie.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte