Délivrance des AAD dans l'hépatite C

Une garantie de paiement nécessaire  Abonné

Par
Mélanie Maziere -
Publié le 29/04/2019
La France relève le défi d’éradiquer l’hépatite C d’ici à 2025. Pour y parvenir, l’Association française pour l’étude du foie (AFEF) recommande d’universaliser la prescription, la délivrance et le dépistage. À ce jour, seule la délivrance a été simplifiée avec la mise à disposition de traitements à l’officine.

La révolution des antiviraux à action directe (AAD) dans l’hépatite C n’est plus à démontrer. Depuis l’arrivée remarquée de Sovaldi (sofosbuvir) en France en 2014, d’autres AAD ont été mis sur le marché. Depuis 2016 l’hépatite C est considérée comme une affection longue durée (ALD) et à ce titre est prise en charge à 100 % par la Sécurité sociale.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte