À la Une - Hépatite C : l'éradication passera par l'officine

À la UneHépatite C : l'éradication passera par l'officine

Charlotte Demarti
| 22.03.2018

Les nouveaux traitements de l’hépatite C, très efficaces et jusqu’alors réservés à l’hôpital, deviennent disponibles en ville. Les pharmaciens doivent se préparer à la délivrance de ces traitements hors normes.

  • pharmacie

Aujourd'hui, un nouveau cap est franchi dans le traitement de l'hépatite C, avec la mise à disposition, pour la première fois, d'antiviraux à action directe en pharmacie de ville. Tout commence le 8 mars, date à laquelle le Laboratoire Abbvie annonce la commercialisation de Maviret en ville, un nouvel antiviral d’action directe à base de glécaprévir 100 mg et de pibrentasvir 40 mg.

Ce traitement, efficace dans plus de 90 % des cas, a plusieurs avantages par...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
ordo

À la Une Fausses ordonnances : les codéinés en tête Abonné

Les signalements d'ordonnances falsifiées ne cessent d'augmenter d'année en année. En 2018, ce sont les spécialités codéinées qui sont le plus souvent citées, devançant tramadol, prégabaline et zolpidem. Qu'ils se retrouvent face à des patients devenus accros ou à de véritables trafiquants, les pharmaciens se trouvent de plus en plus souvent confrontés à des prescriptions suspectes. Commenter

Partenaires