Un peu de physiopathologie  Abonné

Par
Publié le 02/04/2015

Mémorisation.

Pour qu’un stimulus soit mémorisé, il doit passer par trois étapes :

- L’enregistrement de l’information, qui dépend du degré d’attention (l’attention facilite la perception du stimulus par les aires corticales sensorielles correspondantes). Cette étape peut être altérée par l’âge, les troubles du sommeil, une dépression, la prise d’un médicament et tout ce qui interagit avec l’attention.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte