Substitution opiacée Abonné

Publié le 02/03/2015

Un accès facilité aux traitements de substitution opiacés a radicalement modifié en vingt ans le regard porté sur la toxicomanie et contribué à réduire les risques associés à l’usage de l’héroïne. Améliorant l’alliance thérapeutique, la substitution facilite de plus l’entrée de l’usager d’héroïne dans la filière de soins.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte