Rappel physiopathologique  Abonné

Publié le 10/04/2012

La rétine participe de façon essentielle à la vision. Derrière l’iris et la pupille puis le cristallin se trouve la « chambre noire » de l’œil, une cavité remplie d’un gel (le corps vitré) et tapissée d’une membrane sensible à la lumière, permettant la vision : la rétine. Des troubles génétiques, des troubles circulatoires, certaines maladies inflammatoires, une forte myopie mais surtout l’âge favorisent la dégénérescence de la rétine et sont responsables de troubles de la vision parfois sévères, pouvant conduire à la cécité.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte