Rappel physiopathologique  Abonné

Par
Publié le 04/11/2019

Une maladie auto-immune. Le diabète de type 1 (DT1) résulte d’un dysfonctionnement des lymphocytes T qui reconnaissent les cellules ß des îlots de Langerhans, à l’origine de la production d’insuline par le pancréas, comme étrangères à l'organisme et les éliminent : il s’agit donc d’une maladie auto-immune, détectable par la présence d’autoanticorps circulants [1].

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte