Rappel épidémiologique  Abonné

Par
Nicolas Tourneur -
Publié le 07/07/2014

Si les études corroborent l’implication d’un processus neurodégénératif primaire dans la pathogénie de la sclérose en plaques (SEP), le développement de cette maladie reste encore insuffisamment compris. Fréquente en France et souvent rapidement handicapante, elle justifie les nombreux travaux qui lui sont consacrés aussi bien au plan épidémiologique qu’étiopathogénique ou thérapeutique.

Affectant plus d’un million de personnes dans le monde et concernant 70 000 à 90 000 en France, la SEP présente quelques singularités épidémiologiques :

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte