Physiopathologie  Abonné

Par
Nicolas Tourneur -
Publié le 07/07/2014

D’une façon très schématique, la SEP débute par l’activation des lymphocytes T confrontés avec un ou des antigène(s) de nature encore méconnue qui, une fois activés, adhèrent à l’endothélium vasculaire puis pénètrent dans le système nerveux central (SNC) où ils interagissant avec de nombreux types cellulaires (cellules microgliales et astrocytes notamment). Ces lymphocytes se différencient en lymphocytes T Th1, producteurs de cytokines pro-inflammatoires (interféron-gamma, TNF alpha, interleukines, etc.) et lymphocytes T Th2 producteurs de cytokines anti-inflammatoires.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte