Quels examens et dans quel cas  Abonné

Publié le 18/11/2013

Le diagnostic doit être le plus précoce possible afin de pouvoir instaurer rapidement un traitement et freiner l’évolution de la maladie. Malheureusement, la pathologie reste longtemps asymptomatique. L’altération du champ visuel n’alerte que tardivement le patient. De ce fait, le diagnostic est souvent posé à l’occasion d’un examen de routine comme une prescription de lunettes. Les différentes méthodes de dépistage consistent à détecter trois types d’anomalies : une atrophie du nerf optique, une altération du champ visuel et une hypertonie intraoculaire.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte