Quels examens et dans quel cas  Abonné

Par
Publié le 15/02/2016

L’HTP est tellement fréquente et les symptômes tellement banaux et bien connus que le patient fait lui-même le diagnostic et vient consulter pour « la prostate ».

L’évaluation initiale de la maladie comporte un interrogatoire du patient retraçant sa maladie (qualité du jet, nombre de mictions, impériosité…), en éliminant toute autre cause de troubles urinaires (neuropathie diabétique, antécédent d’AVC, hernie discale maladie de Parkinson…).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte