Quelques indications  Abonné

Publié le 06/12/2012

- Corticoïdes : maladies auto-immunes, toutes les pathologies où un effet anti-inflammatoire est recherché, mise à profit de l’effet immunosuppression, effet antiémétique au cours des chimiothérapies anticancéreuses…

- Hormone de croissance : retard de croissance lié à un déficit en hormone de croissance endogène, à un syndrome de Turner, à une insuffisance rénale chronique, traitement substitutif chez l’adulte.

- Inhibiteurs de la prolactine : hyperprolactinémie, galactorrhée, oligo ou aménorhée, gynécomastie, impuissance.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte