Quelques cas particuliers  Abonné

Par
Publié le 06/09/2018

Grossesse et allaitement :

Le seul produit pouvant être utilisé en principe sans risque (mais ponctuellement) durant toute la grossesse est le paracétamol.

Les AINS en général, et l’ibuprofène en particulier, sont contre-indiqués chez la femme enceinte à partir du début du 6e mois.

Insuffisance rénale et hépatique :

La posologie de la plupart de ces produits (notamment les morphiniques) doit être adaptée en fonction d’une éventuelle insuffisance rénale.

La prudence doit être de mise chez l’insuffisant hépatique.


Source : Le Quotidien du Pharmacien: 3454