Pharmacovigilance

« Prescrire » s'attaque aux AMM précoces  Abonné

Par
Mélanie Maziere -
Publié le 08/01/2018

Les médicaments innovants dans les pathologies en mal de traitement curatif efficace bénéficient d'une autorisation de mise sur le marché précoce, accordée alors qu'ils ne sont souvent qu'en phase II d'essais cliniques. La pratique est répandue, que ce soit aux États-Unis ou en Europe, pour limiter la perte de chance des patients en échec thérapeutique.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte