Modifications pharmacocinétiques au cours de la grossesse  Abonné

Par
Publié le 09/06/2016

Rappelons que le placenta, zone des échanges materno-fœtaux, n’est pas une barrière protectrice. Le passage des médicaments s’y déroule le plus souvent par diffusion passive (facteurs impliqués : poids moléculaire, solubilité dans l’eau/les lipides – la liposolubilité augmentant le transfert -, l’ionisation de la molécule, celle-ci freinant le transfert) ; les processus de transport facilité, de transport actif ou d’endocytose pouvant parfois également intervenir. Seules les molécules de haut poids moléculaire (comme l’héparine ou l’insuline par exemple), ne traversent pas le placenta.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte