Mécanismes d’action  Abonné

Par
Publié le 12/06/2014

Les corticoïdes modifient l’expression de certains gènes gouvernant l’activité de nombreuses cytokines, notamment pro-inflammatoires.

Les analogues de la vitamine D3 et les rétinoïdes inhibent la prolifération des kératinocytes et stimulent la différenciation épidermique.

Le méthotrexate est un analogue de l’acide folique, inhibiteur de la dihydrofolate réductase, exerçant à faible dose une activité anti-inflammatoire.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte