Les mots du conseil  Abonné

Par
Publié le 10/04/2014

« J’ai mal au ventre », « je suis barbouillé », « je digère mal »... Ces plaintes sont fréquentes et généralement sans gravité et transitoires. En l’absence de signes d’alarme (chronicité, fièvre, perte de poids, sang dans les selles, antécédents personnels ou familiaux de cancer), le pharmacien peut intervenir pour soulager les symptômes. Le conseil officinal vise donc à favoriser le bien-être digestif et à limiter la récurrence des désordres.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte