Les mécanismes d’action  Abonné

Publié le 13/05/2013

Les antiacides agissent in situ en neutralisant l’acidité gastrique. Leurs effets sont rapides, ce qui est un avantage évident, mais de courte durée, de l’ordre de 30 à 60 minutes.

Les antihistaminiques H2 dépriment la sécrétion d’acide chlorhydrique en bloquant de manière compétitive (réversible) les récepteurs histaminiques membranaires au pôle vasculaire des cellules pariétales de l’estomac qui secrètent les ions H +.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte