Laits infantiles : l'atout pharmacie  Abonné

Par
Anne-Sophie Pichard -
Publié le 31/05/2018
Bien que dépendantes du nombre des naissances, les ventes de laits infantiles en pharmacie sont régulièrement dynamisées par les nouveautés du segment des formules standards. Si les piliers du segment thérapeutique que sont les laits AR et les hydrolysats préservent l'officine d'une concurrence très offensive opérée par le circuit GMS, ils ne peuvent empêcher toute influence de la conjoncture. Heureusement, certains segments des laits standards en pharmacie ont des arguments à faire valoir et la clientèle est à l'écoute.

Après deux années moroses, les ventes de laits infantiles semblent à nouveau impactées en pharmacie. Leur évolution reflète en partie la baisse du nombre de naissances qui, de 2016 à 2017, régressent de 17 000 (Insee). Les déboires de Lactalis, conduisant au retrait des références de sa gamme Picot en fin d'année dernière, ont peut-être aussi influencé défavorablement le marché. Celui-ci, dans tous les cas, affiche une baisse de 3 % en volume et 1,5 % en valeur sur les douze derniers mois (IQVIA Pharmastat).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte