Parasitologie

La lutte antivectorielle avance !  Abonné

Par
Publié le 30/05/2016
Très largement répandus à la surface du globe, les insectes et les acariens peuvent être non seulement particulièrement gênants de fait de leurs piqûres ou morsures, mais également les vecteurs de nombreuses pathologies, dont certaines peuvent être pénibles, graves, voire mortelles. Petite revue de la lutte antivectorielle.

La dengue est transmise par la piqûre de moustiques du genre Aedes, comme la fièvre Zika. Le plus souvent A. ægypti, mais aussi A. albopictus (« moustique tigre »), présent notamment en France continentale et A. polynesiensis. Quant aux vecteurs du Chikungunya, ils sont identiques à ceux de la dengue ; ces mêmes moustiques assurant la transmission de la fièvre jaune, une autre arbovirose.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte