Dans quelles situations cliniques ?  Abonné

Publié le 10/05/2012

Ces médicaments sont employés dans une large gamme de pathologies, aux premiers rangs desquels, la rhinite allergique, la rhino-conjonctivite allergique, l’urticaire…

Indications de quelques spécialités :

Aérius : rhinite allergique, urticaire

Allergodil : conjonctivite allergique (collyre), rhinites saisonnières et perannuelles (pulvérisations nasales)

Avamys : rhinite allergique

Anapen : traitement d’urgence du choc anaphylactique

Atrovent : traitement d’appoint de la rhinorrhée séromuqueuse des rhinites allergiques non infectées

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte