Dans quelles situations cliniques ?  Abonné

Publié le 03/10/2013

Outre bien entendu dans les épisodes dépressifs caractérisés, certains antidépresseurs bénéficient d’autres indications, notamment dans certaines formes d’anxiété et/ou les douleurs neuropathiques. Ils sont également parfois utilisés (éventuellement hors AMM), dans les troubles des conduites alimentaires (dont l’anorexie mentale), les toxicomanies, la migraine et le sevrage tabagique.

Les anxiolytiques sont essentiellement utilisés dans l’anxiété et les désordres émotionnels.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte