Enquête sur le moral des pharmaciens

Les raisons du malaise  Abonné

Publié le 05/06/2014
Entre l’instauration d’une part d’honoraires dans la rémunération, le lancement prochain d’une expérimentation de délivrance à l’unité, ou encore l’annonce d’un plan d’économies de 3,5 milliards d’euros sur le poste médicament, les officinaux ne sont pas ménagés depuis plusieurs mois. De quoi entamer le moral et faire perdre la foi dans le métier. Qu’en est-il réellement ? « Le Quotidien » et la société Call Medi Call ont mené l’enquête.

LA PROFESSION vit actuellement de grands bouleversements. Réforme de la rémunération, marasme économique, plan Médicament drastique, nouvelles missions, vente sur Internet, évolution du réseau… Les changements sont nombreux. De quoi déstabiliser plus d’un pharmacien qui portent désormais un regard sombre sur l’avenir, à en croire la dernière enquête réalisée par la société Call Medi Call* pour « le Quotidien ».

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte