Les PEC poursuivent leur action  Abonné

Publié le 27/05/2010

Les pharmaciens en colère, alias PEC, n’ont pas attendu la fin des négociations sur l’évolution de la marge pour lancer leur action « Halte à la substitution ». Depuis le 17 mai, les PEC invitent donc les confrères à faire la grève de la substitution du clopidogrel. Selon eux, si chaque officine française refusait de délivrer une boîte du générique du Plavix, la perte pour l’assurance-maladie s’élèverait à près de 600 000 euros.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte