Claude Japhet*  Abonné

Publié le 28/03/2011
LE QUOTIDIEN DU PHARMACIEN.- Quelle est la marge de manœuvre des titulaires pour réaliser des gains de productivité ou faire des économies ?

CLAUDE JAPHET.- Elle est limitée. Par exemple, gagner un point de remise en négociant les conditions commerciales est un maximum. En outre, l’impact sur le résultat final de l’officine est très mesuré. De même, le faible effectif salarié des officines rend les arbitrages difficiles quand on veut réduire ou optimiser la masse salariale. Ce qu’il faut aux officines, c’est de la croissance.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte