À la Une

Vignettes orange : c'est quoi le problème ?  Abonné

Par
Publié le 03/12/2018
Plusieurs commentaires émanant de la presse grand public ont pu laisser penser que les tarifs des médicaments allaient augmenter à partir du 1er janvier 2019. En fait, il n’en est rien, la tendance étant plutôt à la baisse des prix. En revanche, pour certains produits et suivant le contrat des patients avec leur organisme complémentaire, le reste à charge risque d’augmenter, craint la FSPF. L'USPO affirme, elle, que le phénomène concernera peu d'ordonnances.
tablo

tablo
Crédit photo : Caroline Victor-Ullern

Pharmacien

Pharmacien
Crédit photo : PHANIE

Le taux de remboursement de l’honoraire à la boîte est identique à celui du médicament avec lequel il est lié. Il peut ainsi être pris en charge à 15 %, 30 %, 65 %, voire 100 % par l’assurance-maladie obligatoire (AMO). En revanche, les honoraires à l’ordonnance qui entreront en vigueur le 1er janvier 2019 seront tous remboursés à 30 % par les complémentaires et à hauteur de 70 % par l’AMO, voire 100 % quand au moins un médicament est prescrit en ALD.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte