Un pharmacien sans a priori  Abonné

Publié le 15/12/2014

Le pharmacien cherbourgeois Bertrand Palin, de la pharmacie du Maupas, ne croit pas que le changement des frontières de la région aura une influence sur son quotidien professionnel. « Je n’ai pas d’a priori ni de craintes sur d’éventuels changements », résume l’officinal, qui se dit plus inquiet des conséquences d’une crise économique qui se fait bien ressentir dans l’ancien port transatlantique. « Il y a moins d’argent et les clients font plus attention à leurs achats. »


Source : Le Quotidien du Pharmacien: 3140