Exercice Professionnel

Saison haute pour les pharmacies balnéaires  Abonné

Par
Mélanie Maziere -
Publié le 09/07/2018
L’exercice est particulier mais la situation fait rêver de nombreux titulaires. Installés à quelques centaines de mètres des plages, des pharmaciens racontent leur quotidien estival, entre horaires qui s’allongent et vacances décalées. Le ciel, le soleil, la mer… Coquillage et crustacés… Sous le soleil exactement… Voilà l’été… Tous ces morceaux de phrases fredonnées à l’évocation d’une installation en station balnéaire donnent une idée sur le rêve avoué de nombreux pharmaciens qui s’imagineraient bien travailler au grand air toute l’année, pouvoir piquer une tête dans l’eau avant ou après une journée bien remplie, humer l’air marin, recevoir des vacanciers par essence plus détendus qu’à l’ordinaire… Qu’en est-il en réalité ?
vacances

vacances
Crédit photo : phanie

Petite difficulté : réussir à joindre un titulaire d’officine de bord de mer au mois de juin. Car durant trente jours, c’est la course pour être opérationnel dès le premier week-end des grandes vacances. Certains posent une ou deux semaines de vacances en prévision du rush qui les attend pendant les deux mois à venir, d’autres gèrent l’arrivée des saisonniers qui doivent être formés, tous ont dû calculer leurs stocks et prévoir l’imprévisible pour répondre à toutes les demandes.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte