Pharmacie tunisienne

Querelle de génération  Abonné

Publié le 08/02/2016

Pas moins de 175 ans à attendre avant de pouvoir s’installer ! Une situation insupportable pour les jeunes diplômés tunisiens qui, à l’appel de l’Association tunisienne des pharmaciens libres (ATPL), ont manifesté la semaine dernière devant le siège de l’Assemblée des représentants du peuple (ARP).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte