Prévention  Abonné

Par
Nicolas Tourneur -
Publié le 01/12/2014

En 2013, six pays de l’Union européenne avaient inscrit la vaccination antirotavirus à leur calendrier vaccinal : Allemagne, Angleterre, Autriche, Belgique, Finlande, Luxembourg. En France, c’est en 2013 que le Haut Conseil de la santé publique (HCSP) a pris en considération l’impact bénéfique de cette vaccination qui réduit le taux d’hospitalisation pour GEA de plus de 80 %. Son avis a été motivé par les données en faveur d’une immunité de groupe associée à une couverture vaccinale élevée et par une évaluation du risque de survenue d’invaginations intestinales aiguës post-vaccination.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte