L’impact de l’honoraire d’un euro mesuré

Plus de 5 000 euros par an  Abonné

Publié le 26/03/2015
Comme l’an passé, la Fédération des syndicats pharmaceutiques de France (FSPF) vient de réaliser, avec la société IMS Health, une simulation personnalisée de l’impact de la nouvelle rémunération. Conclusion : une officine moyenne aurait pu gagner plus de 5 000 euros supplémentaires si les honoraires avaient été appliqués dès l’an passé. Des chiffres contestés par l’Union des syndicats de pharmaciens d’officine (USPO).

LA FÉDÉRATION des syndicats pharmaceutiques de France (FSPF) fait à nouveau parler les chiffres. Après une première estimation de l’impact de la nouvelle rémunération sur les comptes des pharmacies après un mois de mise en place (« le Quotidien » du 16 mars), le syndicat présente de nouvelles simulations individualisées à l’image de celles adressées l’an passé aux 14 000 panélistes du réseau Pharmastat (« le Quotidien » du 16 juin 2014).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte