Le monde aujourd'hui

Libéralisme : polémique stérile  Abonné

Par
Richard Liscia -
Publié le 12/12/2016
La gauche, l'extrême gauche et l'extrême droite croient avoir trouvé en François Fillon l'épouvantail parfait qu'il faudrait abattre sous prétexte qu'il a l'intention de démanteler l'assurance-maladie. Le candidat de la droite et du centre a effectivement proposé un système de santé qui semble mettre à mal un modèle qui, peu ou prou, nous a tous rendus égaux face à la mort. Mais il a encore le temps d'amender son projet. En tout état de cause, la polémique sur le libéralisme économique n'a pas lieu d'être. Voici pourquoi.

Si les critiques adressées à M. Fillon ne venaient que de ceux qu'il a une bonne chance de vaincre en 2017, elles n'auraient pas d'effet. Ses opposants ont enfin trouvé un argumentaire défavorable contre celui qui a été élu candidat de la droite et du centre dans les conditions triomphales que l'on sait. Mais la plus vive contestation vient de son propre camp et plus particulièrement du Dr Bernard Accoyer, ancien président de l'Assemblée nationale qui, avec une stupéfiante honnêteté, n'a pas hésité, lui qui occupe le poste sensible de secrétaire général des Républicains, à demander à M.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte