Le retour en force de la coqueluche  Abonné

Par
Publié le 09/04/2015

LA COQUELUCHE semblait être une maladie devenue marginale. Il n’en est rien. La bactérie responsable de l’infection, Bordetella pertussis, tient bon. En fait, c’est la vaccination qui a peu à peu réduit le nombre de malades à une portion congrue. « En France, le premier vaccin, à germes entiers, Vaxicoq, a été introduit en 1959, suivi en 1966 du vaccin tétravalent Tétracoq », rappelle Nicole Guiso, microbiologiste à l’institut Pasteur.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte