Droit d'alerte

Le CISS saisit la HAS pour la première fois  Abonné

Par
Publié le 11/07/2016

Le Collectif interassociatif sur la santé (CISS) use pour la première fois de son droit d'alerte auprès de la Haute Autorité de santé (HAS), droit qui lui est conféré par la loi du 26 janvier 2016 comme à toute association agréée. Cette saisine concerne la prise en charge par la collectivité du médicament antirejet de la greffe du rein Nulojix (belatacept).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte