Convention

La tension monte  Abonné

Par
Publié le 03/04/2017

La dernière séance de négociations avec l’assurance-maladie est prévue jeudi 5 avril. À quelques jours de cette rencontre décisive, la tension monte entre les partenaires conventionnelles. Réunie en assemblée générale la semaine passée, la Fédération des syndicats pharmaceutiques de France (FSPF) affirme qu’elle n’engagera pas la profession dans un « pseudo-contrat » qui prévoirait une renégociation uniquement en cas de baisse de la rémunération officinale, alors qu’il est indispensable de bénéficier d’une croissance de cette rémunération.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte