La PDA  de ville : bientôt tous concernés ?  Abonné

Par
Publié le 18/07/2019
La PDA est essentiellement réalisée pour des EHPAD par certaines pharmacies qui ont investi dans ce domaine. La PDA en ambulatoire, aujourd’hui anecdotique, pourrait être amenée à se développer, d’autant plus qu’elle peut être facturée aux patients depuis octobre 2018. Mais la profession attend surtout que ce service soit pris en charge par l’assurance-maladie pour certains patients. Un dossier qui reste pour le moment coincé dans les tuyaux.
pilulier

pilulier
Crédit photo : phanie

medicament

medicament
Crédit photo : phanie

Costedoat

Costedoat

Pour la préparation des doses à administrer, rien ne bouge, ou presque. Voilà comment se résume la situation de la PDA en France. En effet, ce service n’est toujours pas encadré par la loi, et ne peut pas faire l’objet d’honoraires.

Pourtant, le Code de la santé publique autorise de longue date les pharmaciens à assurer la PDA (article R 4 235-48). Un arrêté en fixant les Bonnes Pratiques aurait dû suivre. Mais il n’a jamais été publié.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte