Lévothyrox

La mise au point d'Agnès Buzyn  Abonné

Par
Christophe Micas -
Publié le 11/09/2017

Face à la polémique liée au changement de formule du Lévothyrox, la ministre de la Santé a été très claire : « Il n'y a pas de faute, il n'y a pas de fraude, il n'y a pas de mise en danger de la vie des gens. » Agnès Buzyn ne nie pas les effets secondaires « réels, notables et parfois très invalidants » rencontrés par les patients, tout en soulignant qu'ils sont « sont passagers pour la plupart d'entre eux ». Elle rappelle à son tour que « le seul danger pour la santé des patients est d'arrêter leur traitement ».

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte