Dominique Martin, directeur général de l'ANSM

Dépakine : « la responsabilité est collective »  Abonné

Par
Betty Mamane -
Publié le 08/09/2016
14 322 grossesses exposées au valproate de sodium entre 2007 et 2014 et 8 701 enfants nés exposés in utero. Les premiers chiffres officiels, diffusés fin août, sur ce médicament dont les effets tératogènes sont connus depuis les années 1980, s'ajoutent au rapport rendu en février par l'Inspection générale des Affaires sociales (IGAS) mettant en cause notre système de pharmacovigilance. Dominique Martin, directeur général de l'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) s'exprime sur ce drame sanitaire.
MARTIN

MARTIN
Crédit photo : SEBASTIEN TOUBON

LE QUOTIDIEN : Vous refusez la mention de scandale sanitaire, mais quel regard portez-vous sur cette situation ?

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte