À la Une

Codéine sur ordonnance : la mesure qui fait tousser  Abonné

Par
Publié le 14/09/2017
Au début de l'été, un arrêté ministériel rendait la prescription obligatoire pour toutes les spécialités contenant de la codéine. Du jour au lendemain, les pharmacies se sont retrouvées avec des stocks de présentations conseil en attente d'ordonnance. Mais surtout, les officinaux ont été privés, sans véritable alternative, d'un important arsenal thérapeutique adapté au conseil antalgique et antitussif. Deux mois plus tard, état des lieux.
codéine

codéine
Crédit photo : GARO/PHANIE

CodéDrill, Tussipax, Codoliprane, Claradol Codéiné, Humex Toux Sèche dextrométhorphane, Néo-Codion… Dans les officines, certaines stars du conseil ont pris cet été comme un « coup de vieux ». Précisément, depuis le 12 juillet, date à laquelle la ministre de la Santé Agnès Buzyn signait un arrêté à effet immédiat rendant tous les médicaments contenant de la codéine, du dextrométhorphane, de l'éthylmorphine ou de la noscapine disponibles uniquement sur ordonnance.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte