Les candidats parlent aux pharmaciens

Benoît Hamon : « l’ouverture du capital des pharmacies n’est pas souhaitable »  Abonné

Par
Mélanie Maziere -
Publié le 06/04/2017
« Le Quotidien » poursuit sa série d’entretiens avec les candidats à la Présidentielle. Un peu plus de deux semaines avant le premier tour, Benoît Hamon défend le monopole et le maillage officinal, rejette toute ouverture de capital des pharmacies et veut se battre pour faire baisser le prix des médicaments innovants. Favorable à la vaccination en pharmacie, il est aussi convaincu par la dispensation à l’unité hors pathologie chronique. Entretien.
hamon

hamon
Crédit photo : S. Toubon

Quelle doit être, selon vous, la place du pharmacien dans le système de santé français ?

Les pharmaciens occupent une place centrale dans notre système de santé. Ils sont souvent les premiers interlocuteurs des patients, ceux qui vont les orienter, poser un premier mot sur leurs symptômes. Aujourd’hui, le rôle des pharmaciens est de plus en plus polyvalent et la diversification de leurs missions vient utilement compléter les dispositifs de prise en charge des patients, notamment dans le cadre du suivi de l’observance de leurs traitements.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte