Pénurie, réquisition, obligation…

La saga des masques  Abonné

Par
Pascal MARIE -
Publié le 23/06/2020
Déclarés inutiles pour le grand public au début du confinement, puis préconisés par les autorités, réquisitionnés dans les pharmacies, puis autorisés à la vente en officine dans la plus grande discrétion, en rupture d'approvisionnement, puis vendus en masse en grande surface… les masques auront été au cœur d'innombrables polémiques durant cette période d'épidémie mettant les nerfs des pharmaciens à rude épreuve.
Infirmière libérale récupérant sa dotation hebdomadaire de masques chirurgicaux dans une pharmacie

Infirmière libérale récupérant sa dotation hebdomadaire de masques chirurgicaux dans une pharmacie
Crédit photo : BURGER/PHANIE

Les jours précédant et suivant le 17 mars, date du début du confinement, la doctrine était claire concernant le rôle que joueraient les masques chirurgicaux et FFP2 dans le cadre de la lutte contre le Covid-19.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte