Violences intraconjugales

Le pharmacien, relai efficace d’informations  Abonné

Par
Publié le 12/05/2020
Que les violences soient physiques, psychologiques, sexuelles ou économiques, elles placent la victime dans une situation d’isolement, sévèrement aggravée par le confinement. Proche des victimes et garant de la confidentialité, le pharmacien peut orienter vers des professionnels compétents.

Les violences conjugales qui ont lieu dans le cadre de relations intimes n’ont rien à voir avec les disputes ou les conflits. La notion d’emprise sur l’autre est centrale. Dans un climat de peur et de tensions permanentes, celle-ci s’installe à dose filée, s’aggrave de plus en plus et prend beaucoup d’importance. Isolée, la victime continue souvent de croire que le partenaire violent changera. Cette ambivalence, alimentée par la peur pour elle et pour les enfants, inhibe l’action.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte