Affaire Dépakine

L’État jugé responsable  Abonné

Par
Mélanie Maziere -
Publié le 07/07/2020

Le 2 juillet, le tribunal administratif de Montreuil (Seine-Saint-Denis) a reconnu pour la première fois la responsabilité de l’État dans l’affaire de la Dépakine (valproate). Les juges lui reprochent une « carence fautive » et le condamnent à indemniser les trois familles requérantes, dont cinq enfants sont lourdement handicapés, à hauteur de 290 000 euros, 200 000 euros et 20 000 euros, suivant la date de naissance des enfants.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte