Clearstream : relaxe de Villepin, mais appel du parquet

La guerre continue  Abonné

Publié le 01/02/2010
Si la relaxe prononcée en faveur de Dominique de Villepin jeudi dernier dans l’affaire Clearstream semblait libérer une fois pour toutes l’ancien Premier ministre des griffes de la justice, l’appel interjeté par le parquet le renvoie brutalement à sa pénible épreuve, au moins pour un an encore. M. de Villepin voit dans ces péripéties tragiques l’acharnement de Nicolas Sarkozy, qui a d’autant moins fait appel qu’il n’y est pas autorisé par la loi, mais qui peut avoir exercé une pression sur un procureur, Jean-Claude Marin, lequel, par ailleurs, n’a jamais fait preuve de mansuétude à l’égard du relaxé.
Villepin revendique sa victoire

Villepin revendique sa victoire
Crédit photo : AFP

LES CHOSES VONT si vite que les quotidiens du matin, annonçaient un peu trop tôt vendredi, le triomphe de Dominique de Villepin. La veille, les commentaires convergeaient à propos d’une nouvelle défaite de Nicolas Sarkozy qui s’ajoute aux précédentes, du danger que l’ancien Premier ministre faisait peser sur la candidature éventuelle de M. Sarkozy à un second mandat, et même de l’avenir de la France. L’appel de M. Marin annule ces spéculations et renvoie le procès à son début. M.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte