Allemagne

12 ans de prison pour le « pharmacien de la mort »  Abonné

Par
Publié le 12/07/2018
Reconnu coupable d’avoir falsifié ou sous-dosé plus de 14 000 préparations cytopharmaceutiques destinées aux malades cancéreux de sa région, un pharmacien de Bottrop, dans la Ruhr, (Allemagne) a été condamné à 12 ans de prison ferme à l’issue d’un procès qui a duré plusieurs mois.

Surnommé « le pharmacien de la mort » par les médias… et par les proches d’un certain nombre de ses anciens patients aujourd’hui décédés, Peter S. modifiait les prescriptions des médecins tout en les facturant entièrement à la Sécurité sociale, dans le but d’empocher la différence de prix entre la quantité prescrite et celle effectivement délivrée (voir « le Quotidien » du 23 novembre 2017).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte