Valérie Pécresse* : « La réforme est au stade du rodage »  Abonné

Publié le 16/06/2011
" Des améliorations seront apportées »

" Des améliorations seront apportées »
Crédit photo : S TOUBON

LE QUOTIDIEN DU PHARMACIEN. - Selon vous, la réforme de la première année des études de santé (PACES) est-elle un succès ?

VALÉRIE PÉCRESSE. - Il est un peu prématuré de faire un bilan, car nous sommes vraiment dans la première année de la réforme. Son objectif était de mettre en place des études communes de santé, mêlant en première année l’ensemble des étudiants qui ont choisi ce domaine, afin qu’ils se connaissent, reçoivent une formation commune et bénéficient plus facilement de débouchés et de passerelles. La réforme en est au stade du rodage et de l’analyse critique.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte