Entrée en PACES

Pas de sélection, mais d'éventuels filtres  Abonné

Publié le 06/11/2017

Le gouvernement a présenté la semaine dernière une série de mesures pour éviter de procéder au tirage au sort dans les filières en tension et réduire l'échec en première année. Le Premier ministre Édouard Philippe a affirmé vouloir miser sur « une palette de solutions plus souples, plus humaines et plus intelligentes » que la « sélection brutale ». La plateforme d'admission post-bac sera supprimée au profit d'une nouvelle qui ouvrira le 15 janvier 2018. Les bacheliers se porteront candidats à 10 cursus au maximum, qui ne seront pas classés.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte