Équipes officinales réduites ? Les étudiants à la rescousse

Par
Mélanie Maziere -
Marie Bonte -
Publié le 17/03/2020
étudiants pharmacie

étudiants pharmacie
Crédit photo : Phanie

Les étudiants en pharmacie, en concertation avec l’Ordre national des pharmaciens et les doyens de faculté de pharmacie, viennent en renfort des officines en effectifs réduits pour cause de coronavirus. Un site, opérationnel d'ici 24 heures, servira à mettre en relation les titulaires et les étudiants. En attendant, le Comptoir des Pharmacies met à disposition une page Facebook pour faciliter le contact entre étudiants et titulaires en manque de personnel.

La solidarité s’organise au sein de la profession. Les étudiants se mobilisent pour venir en aide aux officinaux dont les équipes seraient touchées par le COVID-19 et/ou confrontées à une augmentation importante de l’affluence. L’Association nationale des étudiants en pharmacie de France (ANEPF), en coopération avec l’Ordre national des pharmaciens et en coordination avec les doyens de faculté, va mettre en service d'ici demain mercredi le site Pharm’Help.

Il suffira de quelques clics aux pharmaciens titulaires confrontés à un manque de personnel, en lien avec l’épidémie de coronavirus, pour se mettre en relation avec un étudiant volontaire de son territoire géographique. Parallèlement, les pharmaciens pourront également accéder à ce service via le portail de services de l’Ordre des pharmaciens, « e-pop », sur leur espace personnel. La demande sera redirigée vers le site Pharm’Help.

À l’heure où les gestes de solidarité affluent, cette centralisation des offres et des demandes donne la garantie aux titulaires comme aux étudiants d’un encadrement sécurisé. Dès que le titulaire et l’étudiant se sont accordés sur les modalités du remplacement, un code est transmis par le titulaire à l’étudiant. Ce code lui permet à la fois d’annuler l’offre sur le site et d’obtenir une attestation qu’il remettra à sa faculté. En matière d’assurance, l’étudiant sera couvert par le contrat responsabilité civile professionnelle (RCP). À noter que l’ANEPF prépare des tutoriels à destination des étudiants et des pharmaciens pour les guider dans l’utilisation du site.

Parallèlement, la plateforme de déstockage, Le Comptoir des pharmaciens, a mis en place lundi matin un groupe Facebook de mise en relation entre étudiants en pharmacie et titulaires d’officine en mal d’effectif. Le groupe, intitulé « Coordination étudiants pharma/titulaires », comptait plus de 7 000 inscriptions en début d'après-midi.

Charles Romier, cofondateur du Comptoir des pharmaciens et pharmacien de formation, a en effet reçu plusieurs appels à l’aide de titulaires en mal de personnel qui risquaient de baisser le rideau, faute de combattants. « Il s’agit d’un groupe public où chacun poste ses besoins et ses disponibilités afin de répondre à l’urgence. » Une initiative « d’utilité publique » qui devrait satisfaire les 6 000 structures avec lesquelles Le Comptoir des pharmacies travaille en continu, mais pas seulement puisque le groupe Facebook est ouvert à tous.


Source : lequotidiendupharmacien.fr